RABIH ABOU-KHALIL

Un libanais cosmopolite influencé par la tradition arabe et un jeu parsemé d’impro jazz.

Rabih Abou-Khalil (Liban) : oud

Luciano Biondini (Italie) : accordéon

Jarrod Cagwin (USA) : percussions, batterie

 

Né au Liban, Rabih Abou-Khalil grandit dans le Beyrouth cosmopolite des années 60-70. Précoce, il commence l’étude du oud, le luth arabe, à l’âge de quatre ans.

La guerre du Liban pousse le jeune musicien à quitter son pays en 1978 qui s’installe à Munich où il reçoit une formation classique au conservatoire. Il se familiarise avec la culture musicale occidentale. L’étude de la musique européenne et un appétit inassouvi pour toutes les cultures musicales lui permettent d’envisager la musique arabe sous une perspective nouvelle et d’évoluer dans des systèmes diamétralement opposés.

Refusant tout compromis artistique, Abou-Khalil prend très tôt le parti de produire lui-même sa musique. Son style de composition est caractérisé par des séquences rythmiques complexes qui ne se soumettent à aucune règle (pas même d’origine arabe). Avec déjà 20 albums à son actif, Rabih Abou-Khalil s’est fait un nom en tant que compositeur et instrumentiste. En remettant en question ce à quoi d’autres se conforment sans vraiment y prêter attention, il a créé un langage sonore aux accents à la fois mystérieux et étrangement familiers. Toujours interprétées avec des musiciens d’exception, ses morceaux dénotent dans le paysage actuel des musiques de fusion.

 

L’accordéoniste Luciano Biondini (déjà au Gaume Jazz Festival 006 aux côtés de Javier GIROTTO), l’un des plus grands virtuoses de cet instrument, fait partie du groupe de Rabih Abou-Khalil depuis plus de dix ans. Son jeu lyrique, poétique et gorgé de puissance rythmique, porte en lui un souffle et une respiration qui sont d’essence méditerranéenne. Biondini s’est réellement emparé de l’accordéon pour l’emmener vers des hauteurs où il ne s’était jamais aventuré.

 

Depuis une quinzaine d’années, le batteur et percussionniste américain Jarrod Cagwin est un rouage essentiel dans les compositions de Rabih Abou-Khalil. Une fois encore, il apporte dans cette formule une diversité rythmique et un swing contagieux avec son style incomparable.

 

Un projet très dense, rempli de profondeur émotionnelle et de poésie lyrique, où les phases collectives exubérantes succèdent aux plages méditatives.

HalledeHan.jpg

© 2019 www.gaume-jazz.com

Le Gaume Jazz Festival est un projet de l'ASBL "Gaume Jazz". Opérateur : Jeunesses Musicales du Luxembourg belge. Directeur : Jean-Pierre Bissot. 

1C, Rue Camille Joset • B-6730 Rossignol (BE) • Tél +32 (0)63 41 22 81 • Fax +32 (0)63 41 22 82 • TVA : BE 0668.741.457 • jmlb@jeunessesmusicales.be