2 bulles de 40 enfants chantent An Pierlé avec An Pierlé et ses musiciens.

Avec la participation du combodes P'tits Gaumais du Jazz "musiciens"

Samedi 8 août dès 16h00

Une plongée à cœur perdu mixant la poésie bouillonnante, les arts plastiques et les musiques live sans filet !

Charlotte Bouriez : voix;

Eve Beuvens : clavier;

Etienne Plumer : batterie;

Yan Conteau : peinture

Se plonger à cœur perdu dans notre poésie, celle d’ici, qui bouillonne et qui vit : voilà l’envie du collectif liégeois Artra Poétik, qui mixe les arts dans la beauté de l’instant, sur scène et sans filet. Créée par la comédienne-chanteuse Charlotte Bouriez, cette troupe à tropes rassemble une multitude d’artistes (dont la pianiste jazz Eve Beuvens) aux confins de plusieurs disciplines (musique, théâtre, peinture, littérature)... Avec au centre l’œuvre du poète, sortie de la bibliothèque pour faire écho au Monde, au public, à leur regard et leur écoute immaculés. C’est donc une vraie rencontre. Entre un auteur et sa porteuse de mots, des spectateurs et de vrais musiciens/comédiens/plasticiens. Un spectacle "d’ouverture", qui donne de l’espace et du temps à la poésie, la nôtre, oralisée dans un déluge de verbes, de sons, d’images.

Le trio rend hommage aux Métèques en interprétant leurs oeuvres inoubliables et essentielles

(Georges Moustaki, Yves Montand, Henri Salvador, Josephine Baker, Louis Chedid, Charles Aznavour, Dick Annegarn, Dalida, Joe Dassin, Léo Ferré ou Beau Dommage)

Fabien Degryse : guitare;

Jean-Louis Rassinfosse : contrebasse;

Pierre Vaiana : sax

Après plus d’un quart de siècle d’existence, et après avoir exploré une (petite) partie du vaste répertoire des chansons françaises à travers 8 albums, l’Ame des Poètes a voulu approcher ce nouvel opus sous un angle différent. Le point de départ étant la chanson « Le Métèque » de Georges Moustaki. Que serait la chanson française sans Georges Moustaki, Yves Montand, Henri Salvador, Josephine Baker, Louis Chedid, Charles Aznavour, Dick Annegarn, Dalida, Joe Dassin, Léo Ferré ou Beau Dommage, pour ne citer qu’eux ? Il y en a tant d’autres !

Le mot « métèque » (μέτοικος, métoïkos: qui a changé de résidence) désigne dans la Grèce antique un statut intermédiaire entre celui de citoyen et d’étranger, réservé à des ressortissants grecs d’autres cités. Il ne comporte alors aucune connotation péjorative, contrairement à son usage contemporain en français. Les Grecs différencient le « métèque », étranger résident, de l’étranger de passage, qui lui ne bénéficie d’aucun droit. L’étranger de passage peut devenir « métèque » au bout d’un mois de résidence.

Le répertoire ne célèbre pas seulement la diversité, mais avant tout une belle brochette de grands auteurs-compositeurs et interprètes. Le trio rend hommage aux Métèques en interprétant leurs oeuvres inoubliables et essentielles.

Camille Weale, chant | textes – Marolito,  guitares, grosse caisse, tambourin

DALVA, groupe de musique actuelle ralliant blues, rock et influences d’Afrique de l’Ouest, évoque dans sa musique le déracinement, la créolisation, dans un va-et-vient entre le Middle West et la Mauritanie, les rythmes gnawa et le “noise” des cités, le groove touareg et le folk anthracite. C’est une musique de rage et de déboires, de transe et d’outre-classe, dont l’écriture se mêle de poésie et d’eschatologie.

Le duo sillonne sur scène ces rails de chair: ceux qui relient la Louisiane à Chicago, le Mali aux Marolles, toutes ces contrées d’immigration qui donnent au blues ses couleurs et sa puissance d’évocation

Rencontre inédite de 2 (jeunes) talents,

l’un belge, l’autre français !

Igor Gehenot : piano;

Amaury Fay : piano

Deux pianistes de talent, l’un Belge, l’autre Français, se retrouvent autour d’un projet inédit, un piano duo. Igor Gehenot s’est progressivement imposé comme un talent majeur sur la scène belge et européenne. Sideman très demandé depuis ses débuts, ce jeune pianiste prometteur se révèle être un excellent leader, comme en témoigne sa récente récompense aux Octaves du Jazz avec son quartet, Delta.
De son côté, Amaury Faye est l’un des fers de lance du nouveau jazz français. Les très nombreuses récompenses qu’il a reçues confirment sa réputation d’improvisateur et de compositeur, et ses albums ont tous été acclamés par la critique. C’est une même quête
mélodique, une sensibilité aiguisée, une maîtrise technique, et finalement une affinité artistique et humaine qui rapprochent définitivement ces pianistes. Une rencontre au sommet à ne pas manquer !

Jazz progressif, d’Aka Moon à Frank Zappa

en passant par Mingus !

Michel Delville: guitare, électronics;

Manu Hermia: sax, flûte;

Pauline Leblond : trompette;

Antoine Guenet: claviers;

Damien Campion: basse;

Laurent Delchambre: batterie, percussions, samples

The Wrong Object est un groupe de musiciens expérimentés disposant d’une expérience approfondie et diversifiée des répertoires jazz, classiques et rock. Depuis sa formation en 2003, l’univers musical du Wrong Object a subi les influences les plus diverses : du jazz dit « progressif » d’Aka Moon à Charlie Mingus en passant par Frank Zappa, à qui le groupe rend régulièrement hommage sur scène.

Les chansons s’entrelacent sans arrêt, esquivent et s’arrêtent net, tout en affichant une sort “d’abandon imprudent contrôlé” et une approche aussi loufoque et humoristique de l’harmonie et des motifs mélodiques et thématiques, semblables à ceux qui caractérisaient le travail de Zappa. C’est un travail herculéen, qui a son importance dans la tentative de combler un peu l’immense vide laissé par le départ de Zappa.

HalledeHan.jpg
LDH-logo-BL-negatif-couleur.jpg

© 2019 www.gaume-jazz.com

Le Gaume Jazz Festival est un projet de l'ASBL "Gaume Jazz". Opérateur : Jeunesses Musicales du Luxembourg belge. Directeur : Jean-Pierre Bissot. 

1C, Rue Camille Joset • B-6730 Rossignol (BE) • Tél +32 (0)63 41 22 81 • Fax +32 (0)63 41 22 82 • TVA : BE 0668.741.457 • jmlb@jeunessesmusicales.be